Toute personne III, souvenir et paix. Saint-Quay-Portrieux

loin face99

ensemble dos 82

dos 81

dudh59

ensemble coté 20

obelisque17

inauguration356

inauguration367

obélisque enfants93

stele enfants386

href= »http://becheau-bourgeois.eu/wp/wp-content/uploads/2017/07/stele-14-18-501.jpg »>stele 14-18 501

stele 39-45 00

stele 39-45 390

stele viking389

stele viking84

nuit182

nuit88

¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨

Derrière la mairie de Saint-Quay-Portieux, à sa droite dans l’espace vert mais visible du Bd Foch, est disposée une aire circulaire d’un diamètre de 9,24 m (1/200 du mille nautique), ceinte d’un banc et de quatre stèles commémoratives des guerres de 1914-1918 et 1939-1945 sur lesquelles sont mentionnés les noms des 195 combattants quinocéens morts pour la France. Au centre de cet espace dédié aux commémorations – mais aussi à l’accueil des habitants, visiteurs, groupes scolaires, etc. – est érigé un monument pour le souvenir et la paix. La Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948 y est inscrite, en recto et verso, dans l’aura d’un obélisque en vide. Les combattants quinocéens l’entourent, l’embrassent, la gardent : ils furent les défenseurs de la paix, ils en sont maintenant les protecteurs, la mémoire «vivante».

Le texte de la DUDH est ciselé sur deux visages qui se «font front». Il est leur peau. Se dessine alors un face à face qui est dialogue, arbitrage, négociation tendue vers une conciliation…
La distance entre eux deux dessine l’archétype d’un mémorial : un obélisque. Tout à la fois présent et absent, cet obélisque est comme la mémoire que l’on conserve d’un membre après amputation, comme la mémoire d’une personne proche disparue, comme la mémoire d’une femme ou d’un homme mort pour la patrie (référence à « Réfléchir la Mémoire, 2016 » de Kader Attia) ; absents physiquement comme cet obélisque, mais présents mentalement.

¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨

Les images du montage sur site

pose052

face92

profil43

profil87

pose stele

¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨

Monument en acier corten découpé au laser – h: 4,60 m, l: 2,70 m, p: 30 cm
Bancs et marches en béton
Stèles – h: 1,75 m, l: 0,87 m, p: 15 cm – en béton sur lequel sont fixées les plaques commémoratives en pierre de lave émaillée

¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨

Les entreprises qui ont participé à la réalisation de ce projet sont :
MÉTAFER ouvrage métallique
BSO bureau d’études béton armé
CELTYS préfabrication béton
DELING,DISTYLIGHT et SDE22 mise en lumière
EMPREINTE SIGNALÉTIQUE lave émaillée
VILLE de Saint-Quay-Portrieux génie civile et aménagement paysager
typographie : Johanna BILAK jigsaw (pour la DUDH) et Keith BATES alex (pour les plaques commémoratives)

Avec tous nos remerciements à l’équipe du service technique et aux élus de Saint-Quay-Portrieux

¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨